Pendant la formation

Un plan de formation

Il doit être annexé au contrat d’alternance et est établi par l’opérateur. Il reprend le parcours de formation de l’apprenant et les compétences et certificats à acquérir via la formation en entreprise et la formation organisée en centre de formation ou d’enseignement en alternance. Le plan de formation est donc un véritable outil d’évaluation des compétences acquises par l’apprenant dans son parcours en entreprise.

Un tuteur en entreprise

L’entreprise qui souhaite former un apprenant en alternance doit désigner un tuteur au sein de l’entreprise. Celui-ci sera en charge du bon déroulement de la formation de l’apprenant selon son plan de formation et de l’accompagnement de l’apprenant. Le tuteur sera, pour le référent, un partenaire direct au sein de l’entreprise.

Des cours en centre pour compléter l’apport de l’entreprise

En plus de sa formation en entreprise, l’apprenant bénéficie de cours pratiques et théoriques en centre. Il est important que l’apprenant les suive car ils viennent en renforcement des compétences que l’entreprise lui permet d’acquérir.

Toujours accompagné pour un encadrement optimal de l’apprenant !

En centre de formation/ d’enseignement en alternance, l’apprenant est accompagné par un référent. Mais, ce dernier peut également soutenir les entreprises dans l’encadrement de l’apprenant pendant son parcours en alternance. Le référent peut fournir à l’entreprise des informations ou documents nécessaires au bon déroulement du contrat d’alternance. Il intervient également dans l’évaluation des compétences de l’apprenant qui se fait lors d’une concertation entre l’entreprise, l’opérateur de formation/ d’enseignement en alternance et le jeune. Enfin, en cas de conflits entre une entreprise et un apprenant, le référent peut servir de médiateur.

Santé :

Une visite médicale obligatoire pour les apprenants doit être organisée par les entreprises. En cas d’absence pour maladie de l’apprenant, ce dernier est tenu de transmettre un certificat médical à son entreprise en tenant compte des procédures à y suivre en la matière.

Congés :

Non rétribués :

L’entreprise a l’obligation d’accorder à l’apprenant minimum trois semaines consécutives de congés non-rétribuées entre le 01/05 et 31/10. En plus de cela, l’apprenant a droit à une semaine de congés non-rétribués à prendre, elle, entre le 01/01 et le 31/12. Ces deux types de vacances doivent être fixées en concertation entre l’apprenant, l’entreprise et le référent de l’opérateur de formation.

Rétribués :

L’apprenant peut aussi bénéficier d’un nombre de jours de vacances payées sur base des formations sous contrat d’alternance au cours de l’année civile précédente. (congés promérités, en fonction de la commission paritaire à laquelle ressortit l’entreprise).

Primes aux entreprises:

Il existe différents types de primes à Bruxelles et Wallonie pour remercier les entreprises de leur investissement auprès des apprenants en alternance. Pour en savoir plus....

Rétribution et coûts de l'apprenant:

La rétribution de l'apprenant est forfaitaire et est fonction du niveau de compétences acquises (A, B ou C):

  • Niveau A : rétribution forfaitaire fixée à 319,4521 € (brut)/mois de formation en entreprise
  • Niveau B : rétribution forfaitaire fixée à 450,9912 € (brut)/mois de formation en entreprise
  • Niveau C : rétribution forfaitaire fixée à 601,3216 € (brut)/mois de formation en entreprise

Ces rétributions constituent des minimas.

Plus de détails sur les rétributions des apprenants dans la fiche thématique 7 du Vade-mecum, montant de la rétribution et incidence sur les allocations familiales.

Un questionnaire rapide permet une estimation du coût de votre apprenant! 

Trucs & Astuces